top of page

Le Tantra

Dernière mise à jour : 11 juin 2023


J’ai le plaisir de partager avec vous ma vision et mon expérience du Tantra. Pourquoi parler du Tantra sur ce blog ? Car, au même titre que la Bioanalogie, il me permet d’expérimenter la non-dualité par la présence et de laisser la transformation opérer.


Où il est question pour moi d’accueillir ce qui est sans attente, sans vouloir, sans intention… ce qui, j’avoue, est loin d’être facile !


Toute situation est une occasion de parcourir cette voie de conscience et les stages de Tantra m’offrent des moments d’exploration privilégiés, en contact avec mon corps. Comme un laboratoire dans lequel je peux aller toucher mes limites en toute sécurité, observer et sentir ce qui se présente à moi, dans la rencontre avec l’autre. Ce qui est vécu dans la pratique s’intègre dans mon quotidien, en douceur, dans un positionnement de plus en plus authentique.


« Le Tantra réel n’est pas une technique, il est amour. Il n’est pas technique, il est prière. Il n’est pas orienté vers la tête, il est un assouplissent dans le cœur. » Osho

Rester souple et féline

Respirer et accueillir

Le Tantra est un art de vivre dans la non-tension. Dans l’ouverture, la souplesse et la détente, le Tantra m’invite à reconnaitre mon essence et à entrer en contact avec l’essence de l’autre. Un alignement à mon être, cette part intouchée et intouchable en moi.


Il s’agit de me laisser traverser par l’énergie de vie en moi, celle qui habite chaque être vivant. Elle œuvre en moi, nouvelle à chaque instant, de toute sa puissance naturelle, parfois agréable et confortable, parfois désagréable et inconfortable.


Ainsi, le Tantra est une ode au féminin de mon être, attitude de réceptivité et de vulnérabilité qui me permet d’accueillir cette énergie de vie et d’embrasser pleinement la danse des polarités en moi. Cela implique de prendre conscience et d’accueillir la moindre tension ou résistance de ma part.


Sentir

Ma Premo, qui enseigne l’art de la transformation par l’ouverture du cœur et de la conscience avec le Tantra partage ce qu’est pour elle « L’essence du Tantra » dans cette interview :



Être présente

Ma Premo parle de « l’espace du témoin ». Le témoin est l’observateur de ma propre expérience. Me tenir dans son espace, c’est être présente ici et maintenant au contact :


de mon corps avec les points qu’il touche de l’extérieur : mes pieds sur le sol, mes fesses sur la chaise, mon corps sur le matelas, l’air dans mes narines, les vêtements, le vent ou le soleil sur ma peau, un aliment dans ma bouche…

de mes ressentis à l’intérieur (émotion, tension, picotement, douleur, expansion, serrement, lourdeur, couleur, chaleur, frisson…)

de mes pensées

Dans cette présence et cette sensorialité, mes pensées ne font que passer, laissant parfois la place à un vide dans lequel je peux sentir vibrer la vie. Je la sens consciemment, la goûte et réalise que tout est animé par la même énergie de vie, irrigué par la même eau. Mon ego et mon mental se reposent et j’apprécie la beauté, la simplicité et la tranquillité de l’instant. Dans cette authenticité avec ma réalité telle qu’elle se présente, je jouis du présent, comme un chat au soleil. Et mon cœur s’ouvre comme une fleur !


« Celui qui désire être pleinement vivant n’a rien d’autre à faire que d’observer sans commentaire intérieur les mécanismes automatiques qui l’empêchent de goûter au frémissement de la vie. Cette observation seule est la clé de notre liberté. Elle demande une attention nue et silencieuse détachée de tout objectif. Une attention légère et fluide, ludique et féline, avec cette détente absolue qui précède le mouvement des fauves. » Daniel Odier

Tester mes limites

Élargir ma réalité

Mon corps et mon histoire sont les formes dans lesquelles j’expérimente la vie. Je suis vivante dans leurs limites, limites qui ne sont pas figées. Au delà de mon corps et de mes 5 sens, je peux sentir énergies ou vibrations. Au delà de mon histoire, de mes mémoires, croyances, peurs… je peux recevoir intuitions ou informations. Dans la présence à ce que je sens, je peux nommer ce qui est OK pour moi et ce qui ne l’est pas dans l’instant. Je peux nommer ma limite et parfois sentir que c’est OK de la tester, de la transgresser en douceur pour élargir ma réalité dans une expérimentation nouvelle.


Ce n’est pas forcément facile ou confortable mais le cadre extrêmement clair et sain des stages de Tantra dans le respect de soi et de l’autre, la bienveillance, le non jugement et l’accueil de ce qui se présente permet d’aller titiller ces limites dans la tranquillité. Le cercle me soutient et je soutiens le cercle, chacun offrant un miroir aux autres. Je vois ma beauté et la beauté de l’autre. Je peux observer, toucher, sentir, valider ou découvrir des espaces de moi dont je n’avais pas entièrement conscience, comme une reconnaissance de mon être à travers l’autre. Cela me permet d’aller en profondeur et change la manière dont j’expérimente ma vie au quotidien.


Exprimer mon unicité

Dans la nature, chaque être vivant incarne pleinement qui il est. Un figuier est un figuier et ne veut pas être un pommier. Un chat est un chat et ne veut pas être un lion. Et toute la beauté de la nature est là, dans cette diversité harmonieuse où chacun exprime ouvertement son unicité.


Exprimer pleinement mon unicité, sans nier aucune part de moi-même me demande d’avoir le cœur grand ouvert, c’est à dire beaucoup d’humanité pour moi. De m’accueillir telle que je suis en toute honnêteté, dans toutes mes caractéristiques, aussi variées, variables, étranges, surprenantes, sombres, lumineuses… soient-elles. Assumer d’être moi dans mes multiples facettes, dans la présence à mon corps à chaque instant se révèle être assez déconcertant, voire bouleversant. Car cela vient ébranler ou dégommer certaines convenances, croyances, limites, attentes (que je peux avoir de moi ou que je crois que l’autre a de moi).


Tantra et Bioanalogie nous proposent un développement spirituel par un dépouillement personnel…


Sensorialité, sensualité, sexualité

Le mot Tantra évoque tout de suite un lien avec la sexualité dans notre contexte socio-culturel et sans avoir tenté l’expérience, toutes sortes de peurs, projections, tabous, jugements peuvent s’inviter.


Oui, dans le Tantra il est question de sexualité, de sensualité et de sensorialité, en dehors de toute intention sexuelle au sens d’excitation. Il est question de l’énergie sexuelle, mon énergie de vie, énergie qui sous-tend ma créativité, créativité qui s’exprime dans mes limites, comme celle du peintre sur le cadre de sa toile.


Tester mes limites dans un cadre de confiance et de sécurité, sans aucune intention, oser être à nu et vulnérable m’offre l’expérience de recevoir et sentir la puissance de la vie en moi, autrement dit de mon énergie sexuelle. Danser et expérimenter en toute liberté, toucher et être touchée dans la présence et la lenteur en dehors de toute intention m’ouvre à des moments de communion ou de guérison parfois.


Rien n’est exclu : aucune partie de mon corps, aucune partie de moi. Cette exploration intime et intégrale de mon être, m’apporte une assurance, une confiance, une sécurité et une grande liberté intérieures. Au quotidien, je peux choisir d’être une avec ce qui émerge et dire oui à mes sensations, émotions, intuitions, dire oui à l’expérience quelle qu’elle soit dans une posture intégrale.


De l’amour en barre.


Ouverture et vitalité assurées !


« Les gens pensent que l’intimité c’est le sexe. Mais l’intimité concerne la Vérité. Lorsque vous réalisez que vous pouvez dire votre Vérité à quelqu’un, lorsque vous pouvez vous montrer à lui/elle tel(le) que vous êtes réellement, et que sa réponse est : « Tu es en sécurité avec moi », c’est cela l’intimité. » Christiane Singer

...


Si l’expérience du Tantra vous tente, je co-anime des stages de Tantra en pleine nature avec mon ami Pierre Servanton. Un moment privilégié pour explorer la force et la douceur du Tantra, la force et la douceur de la nature.


Toutes les informations sur le site Absolu-Tantra.

74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page